Panier

Histoire des communismes : entre histoire globale et histoire nationale. Saison 2020 - 2021
Fondation Gabriel Péri-MSH Dijon-Université de Rouen

Prochaine séance:

19-20  janvier 2021 : «L’Internationale communiste en tant que réseau sociopolitique transnational» (visioconférence)

Atelier international
Université « Sapienza » de Rome,
Dipartimento di Storia Culture Religioni Arte Spettacolo – Dottorato in Storia dell’Europa

Sous la direction de Marco Di Maggio,  Serge Wolikow.

L’objectif de cet atelier est de réfléchir sur la nature unique du Komintern en tant qu’organisation transnationale qui s’est concentrée non seulement sur la politique mais aussi sur d’autres aspects de la vie sociale et culturelle dans les années 1919-1943. En effet, l’Internationale communiste ne se limitait pas à coordonner l’action politique de ses partis affiliés (qui étaient officiellement ses sections nationales) mais, grâce aux organisations qu’elle parrainait, elle s’occupait des principaux problèmes socio-économiques de son époque tels que – pour n’en citer que quelques-uns – l’émancipation des femmes (par l’Internationale des femmes communistes) et celle des peuples opprimés (par la Ligue contre l’impérialisme), le soutien économique et matériel aux prisonniers politiques (par l’Aide rouge internationale), et le soutien aux paysans (par le Krestintern). Il s’agissait donc d’une vaste organisation qui, grâce à sa ramification mondiale et à son caractère international marqué, a réussi à concurrencer d’autres organisations internationales (comme, tout d’abord, l’Internationale ouvrière et socialiste) et à susciter des espoirs et des attentes au sein d’un large segment de la population mondiale. C’est précisément ces aspects internationaux qui seront analysés dans cet atelier international auquel la Fondation Gabriel Peri est associée.

Les langues de travail seront l’anglais, le français et l’italien.

Contact: marco.dimaggio@uniroma1.it 

Mardi 19 janvier:

9h30 Un mot d’accueil – Alessandro Saggioro, Coordinatore del Dottorato in Storia dell’Europa
9h45-13h00 – Ière session, Introduction et coordination: Marco Di Maggio (“Sapienza” Università di Roma)
  • L’Internationale Communiste, un réseau global et transnational: genèse et décomposition, traces et héritages – Serge Wolikow (Université de Bourgogne-Fondation Gabriel Péri)
  • Nazionalsocialismo e comunismo sovietico. Scontro ideologico e convenienze politiche – Gustavo Corni (Università di Trento)
  • The Comintern and the minorities question in Eastern Europe – Giuseppe Motta (“Sapienza” Università di Roma)
  • Il Comintern e l’Europa occidentale – Alexander Höbel (Fondazione Gramsci)
14h30-17h00 – IIème session, Coordination: Gustavo Corni
  • Palmiro Togliatti dirigente del Comintern. Democrazia, internazionalismo e nazionalizzazione del comunismo – Gianluca Fiocco (Università di Roma “Tor Vergata”)
  • La mobilitazione internazionalista, il caso della guerra di Spagna – Paola Lo Cascio (Universitat de Barcelona)
  • Solidarité internationale et soutien aux prisonniers politiques à travers le Secours Rouge International – Corentin Lahu (Université de Bourgogne)
  • The Comintern and the Labour and Socialist International – Ettore Costa (Göteborgs Universitet)
  • Il Comintern visto dal movimento trockista internazionale – Gabriele Mastrolillo (“Sapienza” Università di Roma)
Mercredi 20 janvier:
9h30-12h30 – IIIème session. Coordination: Serge Wolikow
  • Revolution as a Profession. Working for the Comintern – Brigitte Studer (Université de Berne)
  • Le Komintern et les paysans – Jean Vigreux (Université de Bourgogne)
  • Il Comintern e la questione coloniale in Africa – Gabriele Siracusano (Scuola Normale Superiore, Pisa)
  • Il Comintern, la questione razziale e l’antisemitismo – Marco Di Maggio e Sebastiano Usai (“Sapienza” Università di Roma)
13h00-14h00 – Discussion

Programme à télécharger

Programme

28 novembre 2020 : « Mémoire et histoire du communisme  » :  pour le compte rendu de la séance voir la page Autour d’un centenaire, livres et revues – Les vidéos des tables rondes

19-20  janvier 2021 : « The communist international as a transnational socio-political network», International workshop, co-organisation avec la “Sapienza” Université de Rome (Visioconférences) Marco Di MaggioSerge Wolikow

12 février 2021 : Les cadres intermédiaires du PCF (Dimitri Manessis, Les secrétaires régionaux du Parti communiste français, du tournant antifasciste à l’interdiction du parti (1934-1939) FGP Pantin

19 mars 2021 : Le CERM (Centre dʼétudes et de recherches marxistes 1959-1979)  :  réflexion sur les corpus et lʼindexation et les apports des recherches (témoignages, entretiens, archives…) sous la direction de Jean-Numa Ducange (Université Rouen)

30 avril 2021 : Le temps des répressions 1938-1942 (Louis Poulhes, « L’anticommunisme d’État à la fin de la Troisième République et aux débuts de l’occupation allemande») FGP Pantin

21 mai 2021 : Les archives de direction du PCF et les Congrès : état des fonds et perspectives de recherche (autour du processus décisionnel) sous la direction de Jean Vigreux  programme Collex-Persée (MSH Dijon)

4 juin 2021: Le Congrès de Tours vu dʼen bas : journée en partenariat avec la SFHPo (Paris Serpente)

11  juin 2021 : « Autour du CERM (Centre dʼétudes et de recherches marxistes 1959-1979) : intellectuels, gauches et communismes »  avec Antoine Aubert, Anthony Crézégut,  Jean-Numa Ducange, Frédérique Matonti, Serge Wolikow, Collex Abrico 2 (Rouen)

* Une séance supplémentaire sera consacrée à la LCR et le PCF coordonnée par Roger Martelli

** d’autres séances en préparation sur les JC une comparaison internationale

Ces deux séminaires croisés sur l’histoire du communisme se proposent de traiter sous la forme de séances thématiques la question de l’insertion du PCF dans la société et le système politique français, dans la longue durée. Ils ont également l’ambition, dans le prolongement du programme Paprik@2F, de traiter l’articulation entre histoire globale et histoire nationale du communisme.

Séances récentes

Mémoire et histoire du communisme, rencontres et débats numériques entre auteurs et lecteurs, 28 novembre 2020

A l’occasion des cent ans du Congrès de Tours, il a semblé opportun à la Fondation Gabriel Péri d’organiser cette journée dans l’esprit de faire connaître la publication de nombreux ouvrages et dossiers de revue consacrés à l’histoire centenaire du PCF. 

Notre ambition est d’abord d’offrir aux lecteurs la possibilité de rencontrer les auteurs. Elle est aussi d’offrir, à travers quelques débats, l’expression de la réelle diversité des démarches et des réflexions.

1. Le Congrès de Tours… adhésion ou scission ?  

  • Gilles Candar, Président de la Société d’études jaurésiennes.
  • Patrizia Dogliani, Université de Bologne.
  • Romain Ducoulombier, docteur et agrégé en histoire, Dunkerque.
  • Jean Vigreux, directeur de la MSH-Dijon.
  • Animation : Eric Lafon, directeur scientifique du Musée d’histoire vivante, Montreuil.

2. Le PCF, peuple et mouvement ouvrier : liens, ancrages et images

  • Emmanuel Bellanger, directeur du Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (Paris 1).
  • Marion Fontaine, Université d’Avignon, Centre Norbert Elias, directrice des Cahiers Jaurès.
  • Roger Martelli, Fondation Gabriel Péri.
  • Julian Mischi, chercheur Agro-sup, Inra, Dijon.
  • Animation : Jean Vigreux

 3. Quelle république ? Le camarade et le citoyen, l’État et la révolution mondiale …

  • Sophie Coeuré, Université de Paris, laboratoire Identités, cultures, territoires.
  • Corentin Lahu, Archiviste du PCF, doctorant, Université de Bourgogne.
  • Serge Wolikow, Fondation Gabriel Péri, MSH-Dijon.
  • Guillaume Roubaud-Quashie, docteur, Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (Paris 1).
  • Animation : Roger Martelli

À propos dʼABRICO (Archives, brochures et informations communistes Archives) et du Journal de Maurice Thorez avec Yann Majorczyk, Camille Berthon, Jean Vigreux, Serge Wolikow (6 nov.2020).

Introduction de 00:00 à 14:59.
Archives de direction du PCF (intervention de Camille Berthon) : 15:00 à 35:26.
Almanachs de l’Humanité et Brochures de la bibliothèque marxiste de Paris (intervention de Yann Majorczyk) : 35:28 à 53:24.
Journal de Maurice Thorez (interventions de Jean Vigreux, Jean-Numa Ducange et Serge Wolikow) : de 53:24 à 01:48:23.
– Questions autour du séminaire : de 01:48:23 jusqu’à la fin.

Depuis de nombreuses années la MSH de Dijon et le Centre G. Chevrier devenu LIR3S (UMR CNRS 7366) ont participé activement à la mise en ligne des archives du monde communiste, tant d’un point de vue organisationnel que celui de la galaxie communiste. La genèse des corpus inédits rendus accessibles, s’explique du fait de la présence à l’Université de Bourgogne de chercheurs reconnus en histoire sociale du politique, mais aussi des méthodologies archivistiques et informatiques de la plateforme ADN (Archives – Documentation – Numérisation) de la MSH. Cette spécificité est reconnue par les partenaires nationaux et internationaux qui ont permis de renforcer et structurer cette identité scientifique de notre MSH (les archives nationales, les archives de Seine-Saint-Denis, les archives du PCF, mais aussi les archives du RGASPI à Moscou, sans oublier la Fondation Gabriel Péri).

Ces fonds ont donné lieu à une reconnaissance nationale via le label attribué par Collex Persée en 2017 et répondent à une forte demande tant de la communauté scientifique locale, nationale et internationale que des acteurs de la société civile.

Au cours de cette séance du séminaire animée par Jean Vigreux et Serge Wolikow,  Yann Majorczyk et Camille Berthon (MSH Dijon) ont présenté le projet ABRICO [(Archives, brochures et informations communistes], puis un moment a été consacré à l’édition du Journal de Maurice Thorez (Jean-Numa Ducange).

Voir les saisons précédentes du séminaire

Liens vers les sites de nos partenaires :

X