Skip to main content

©

Séance 2 – 12 janvier 2024, 14h30-17h00 (heure de Paris)

À l’Institut d’histoire sociale de la CGT (263 rue de Paris – Montreuil) et en visioconférence 

Inscription:

Intervenants
  • Michel Pigenet, Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris 1.
  • Morgan Poggioli, docteur en histoire, Université de Bourgogne

Discutant : Jean Vigreux, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne.

Présentation

Au cours de cette séance, nous allons revenir sur la galaxie communiste, en particulier sur le syndicalisme avec la naissance de la CGTU. Profitant de l’édition de la thèse de Jean Charles aux PUFC, Naissance et implantation de la Confédération générale du travail unitaire (1918-1927), la séance retracera l’histoire du syndicalisme révolutionnaire aux lendemains de la Première Guerre mondiale aboutissant à la scission syndicale de la CGT et à la naissance de la CGTU. De la montée des oppositionnels à la direction confédérale, en passant par les grèves de 1919-1920, il sera utile de comprendre la genèse et les débuts de la CGTU dans le contexte révolutionnaire de l’après-guerre, sans oublier les implantations de ce syndicalisme et sa place au sein de la famille communiste.