Panier

Rencontre avec Kako Nubukpo autour de son dernier ouvrage

Jeudi 24 octobre 2019, à 18h30
Salle des conférences, Espace Oscar Niemeyer (2, place du colonel Fabien, Paris 19e, M°Colonel Fabien)

Inscription@gabrielperi.fr

Dans son nouvel ouvrage, L’Urgence africaine. Changer le modèle de croissance ! (Ed. Odile Jacob), Kako Nubukpo propose d’en finir avec les politiques néolibérales imposées à l’Afrique qui en est depuis 35 ans le laboratoire. Il démontre comment elles perpétuent l’économie d’extraversion et privent les pays africains des systèmes productifs et des emplois nécessaires à la construction de perspectives d’avenir pour une population qui double tous les 25 ans. L’auteur engagé plaide à l’inverse pour une nouvelle économie qui donne une place centrale au développement agricole, et articule le numérique, la transition écologique et la richesse culturelle d’un continent qui doit impérativement réaliser sa transition démocratique et tourner la page des “dirigeants offshore”.

La présentation de l’ouvrage sera discutée par Théophile Kouamouo, journaliste.

Présentation de l’éditeur : 

Derrière le discours savamment rodé d’une émergence africaine, les faits restent têtus. L’Afrique subsaharienne est la seule région du monde où la population extrêmement pauvre (sous le seuil de 1,25 dollar par jour) a doublé en cinquante ans. Si croissance il y a en Afrique, elle est loin de profiter à l’ensemble des Africains.

Ce livre défend la thèse de l’instrumentalisation de l’Afrique comme laboratoire du néolibéralisme avec la complicité de ses propres élites. Il tire la sonnette d’alarme sur la réalité d’un continent à la dérive, subissant des prédations minières et foncières, des sorties massives de capitaux, ou encore la concurrence des surplus agricoles européens.

Or des solutions existent : elles reposent sur les ressources et les savoir-faire africains. Leur mise en œuvre suppose le retour à la souveraineté, notamment monétaire, et la prise en compte de la société civile.

Il y a urgence, car la croissance démographique fait du continent africain une terre de prospérité future ou… une véritable bombe à retardement.

Lire dans Le Monde (22 septembre 2019) l’entretien réalisé par Coumba Kane, Kako Nubukpo : « Le modèle de croissance des pays africains est mortifère »

Kako Nubukpo est économiste, doyen de la faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Lomé (Togo), chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) et membre du conseil scientifique de l’Agence française de développement (AFD). Il a été ministre chargé de la Prospective et de l’Évaluation des politiques publiques au Togo (2013-2015).

Théophile Kouamouo est journaliste et auteur de plusieurs ouvrages. Il a été correspondant du journal Le Monde pour l’Afrique de l’Ouest et la Côte d’Ivoire, et responsable de la rédaction d’Africa 24 Magazine. Il travaille depuis 2018 au  MediaTV.

X