Colloques

Les relations entre l’Afrique et l’Europe aujourd’hui : Néolibéralisme, paix et développement

By 14 janvier 2019 avril 9th, 2019 No Comments

Coorganisé par la fondation Gabriel Péri, la fondation Rosa Luxemburg, le PIT du Sénégal, le Département de philosophie de la Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation de l’université Cheikh Anta Diop, en partenariat avec la revue Recherches internationales, ce colloque international s’est tenu à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD II) du 23 au 25 novembre 2016.

 

Compte-rendu de Ndongo Samba Sylla (Fondation Rosa Luxemburg) et vidéos sur notre chaîne Youtube.

 

 

Allocutions d’ouverture : Samba Sy, secrétaire général du PIT, Alain Obadia, président de la fondation Gabriel Péri, Mamadou Kabirou Gano, chef du Département de philosophie de l’UCAD, Armin Osmanovic, directeur du Bureau Afrique de l’Ouest de la fondation Rosa Luxemburg.

Session 1 : Sortir des impasses du néolibéralisme, repenser la relation Europe – Afrique

Table-ronde : Peut-on sortir des politiques néolibérales ? (présidence Daniel Cirera, FGP)

  • Marios Katsis, député de Syriza (Grèce) : Quels enseignements tirer de la crise grecque ?
  • Ken Henshaw, ONG Social Action (Nigeria)
  • Jilani Hammami, député du Front populaire, secrétaire général du Parti des travailleurs : Résistances au néolibéralisme et à l’austérité en Tunisie 
  • Kjeld Jakobsen, directeur de la fondation Perseu Abramo (Brésil) : Un regard latino-américain : le cas du Brésil

Repenser et transformer la relation Europe – Afrique : quelles solutions face aux défis communs ? (présidence Ndongo Samba Sylla, FRL, et Michel Rogalski, revue Recherches internationales)

  • Accord de Partenariat Economique (APE), où en sommes-nous ? – intervenant : Jacques Berthelot, agro-économiste, membre fondateur de l’ONG Solidarité (France) ; discutant : Guy Marius Sagna, coordinateur de la Coalition Nationale « Non aux APE » / débat
  • Quel partenariat face au réchauffement climatique après l’accord de Paris ? Le cas de l’agriculture et de l’énergie – intervenants : Mamadou Amadou Sow, directeur général de l’institut national de Pédologie du Sénégal ; Robert Textoris, FNME-CGT (France) / débat
  • Migrations africaines et politiques migratoires en cours – intervenants : Aly Tandian, GERM, Université Gaston Berger (Sénégal) ; Claudia Charles, GISTI-Migreurop (France) / débat

Projection – débat autour d’un extrait du documentaire Joola, pour qui brille le soleil ?, avec Claude Feix, réalisateur, Fabienne Pourre, fondation Gabriel Péri, et Magueye Kassé, PIT

Session 2 : Les luttes sociales et politiques au cœur du changement

Mobilisations collectives, mouvements citoyens et impacts sur le et la politique (présidence Mamadou Kabiro Gano, chef du Département de philosophie FASTEF-UCAD)

  • Les mouvements sociaux en Afrique de l’Ouest – intervenant : Etienne Smith, Chaire d’Etudes Africaines Comparées (EGE Rabat), CERI Sc Po Paris ; discutant : Nahounou Daleba, mouvement des Indignés de Côte d‘Ivoire / débat
  • Les mouvements sociaux en Afrique du Sud et centrale – intervenants : Fasiha Hassan, secrétaire général adjointe de l’Union des étudiants d’Afrique du Sud ; Thierry Batoum, président de l’ADDEC (Cameroun) / débat
  • Les avancées de la justice et de la lutte contre l’impunité – intervenant : Koffi Ametepe, philosophe, conseiller de Chériff Sy, Conseil national de la transition (Burkina Faso) ; discutant : Mamadou Mbodji, M23 (Sénégal) / débat

Table-ronde : Alternances impossibles, alternances sans alternatives ? Est-ce le temps des alternatives citoyennes ? (présidence : Aminata Diaw Cissé, CODESRIA)

  • Jean-Marc Bikoko, président de la Centrale syndicale du secteur public du Cameroun
  • Mahamadé Savadogo, philosophe, université de Ouagadougou
  • Floribert Anzuluni, collectif Filimbi, plateforme Front citoyen 2016 (République Démocratique du Congo)
  • Dieynaba Ndiaye, psychologue, UCAD (Sénégal) : L’en-commun, un mouvement de résistance au néolibéralisme
  • Daniel Cirera, fondation Gabriel Péri

Session 3 : Relation Europe – Afrique, paix et sécurité collective : quelles analyses et propositions à gauche ?

Table-ronde : Jeunesse, radicalisation et djihadisme (présidence Fabienne Pourre, FGP, et Samba Sy, PIT)

  • Mariam Touré, coordinatrice de la ligue des femmes du SADI – Awa Keita (Mali)
  • Dr Rahmane Idrissa, Society, Work and Development Institute (SWOP), Université du Witwatersrand (Afrique du Sud) : Politique et sociologie du radicalisme islamiste : de la religion à l’idéologie. Analyse comparative des pays sahéliens.
  • Alain Bertho, anthropologue, université Paris 8 – MSH Paris-Nord (France)
  • Hady Ba, philosophe, UCAD (Sénégal)

Paix et contre-terrorisme au Sahel (présidence Michel Maso, FGP)

  • Gali Gatta Ngothé, député UFD-PR du Tchad
  • Moussa Tchangari, Alternatives Espaces Citoyens (Niger)
  • Discutant : Ibrahima Sène, PIT

Session de clôture : Penser et construire l’Afrique du XXIe siècle : réflexions sur les limites des paradigmes et des imaginaires dominants.

Après avoir été perçue comme marginalisée par la mondialisation à la fin du XXe siècle, l’Afrique est maintenant décrite comme étant sur la voie de l’émergence. Les Africains, de leur côté, à travers l’Union africaine, ont élaboré l’Agenda 2063 pour la paix, l’unité africaine et une prospérité partagée. Que valent de telles visions ? L’Afrique a-t-elle réellement son destin en main ? Quelle(s) utopie(s) pourrai(en)t utilement orienter, dans le contexte de crise civilisationnelle qui est le nôtre, la marche du continent au XXIe siècle (présidence Lydia Samarbakhsh, responsable des relations internationales du PCF).

  • Oumar Dia, philosophe, UCAD
  • Ebrima Sall, secrétaire exécutif du CODESRIA
  • S.N. Nyeck, Ph.D., chercheure, INCISE, Canterbury Christ Church University (UK)
  • Maître Bénéwendé Sankara, Premier Vice-président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso

Conclusion : Michel Maso, directeur de la fondation Gabriel Péri

Activité annexe :

Samedi 26 novembre 9h-14h30 : Atelier international d’échanges sur la protection sociale :
« La Couverture maladie universelle (CMU) : des ambitions à la réalité »
Organisé par le PIT et le collectif Afrique du PCF en partenariat avec la FGP, dans la salle de conférence de la RLS.


Interviews de Nahounou Daleba, mouvement des Indignés de Côte d’Ivoire, Mario Katsis, député de Syriza au parlement grec, et Floribert Anzuluni, collectif Filimbi et coordinateur de la Plateforme Front Citoyen 2016, réalisés par Marine Dori : https://www.mixcloud.com/marinedori/

X