Panier

La fondation vous signale

Les putschistes et le mouvement populaire malien peuvent ouvrir la voie à un retour de l’Etat, interview avec André Bourgeot

By 1 septembre 2020septembre 14th, 2020No Comments

La Fondation vous signale un interview publié le 21 août 2020 dans Liberté hebdo (Lille) avec André Bourgeot, spécialiste de la bande saharo-sahélienne, anthropologue, directeur de recherche au CNRS et au Laboratoire d’anthropologie sociale où il livre sa lecture du coup d’État malien, du Mouvement du 5 juin (M5) et des intentions des putschistes. André Bourgeot vient de coordonner le dossier central consacré au Sahel de la revue Recherches internationales.

 

Comment analysez-vous le coup d’État qui vient de se produire au Mali ?

L’objectif du coup d’État et du M5-RFP (Rassemblement des forces patriotiques du Mali) est la mise en place d’un gouvernement de transition composé de civils. Un des aspects de la crise actuelle porte sur les conséquences de l’intervention franco-britannique en Libye qui a déstabilisé les pouvoirs politiques centraux dans l’espace saharo-sahélien. Les effets les plus forts se sont manifestés au Mali. Cela repose le problème du contenu des accords de paix d’Alger qui vont être renégociés. Quoiqu’il en soit, une charte du M5-RFP est proposée aux putschistes pour élaborer un gouvernement civil de transition. Un processus de retour du fonctionnement de l’État malien est perceptible…

 

 Lire la suite 

Nous remercions Liberté Hebdo de permettre exceptionnellement un accès libre à cet article réservé aux abonnés de la revue.

X