Les actes de ce colloque ont été publiés dans le numéro 398 de La Pensée !

Colloque (mars 2019)

La Pensée et le Groupe d’étude du matérialisme rationnel (GEMR), sous l’égide de la Fondation Gabriel Péri, ont organisé les 28 mars et 29 mars 2019, à l’Espace Oscar Niemeyer, un colloque consacré à Spinoza.

Le Traité théologico-politique tient une place essentielle, aujourd’hui encore, quand on cherche à comprendre les liens qui unissent religion et politique. Il est, pour Spinoza, pratiquement impossible de penser l’État indépendamment d’une enquête sur la religion. Mais ce n’est envisageable qu’à la condition de distinguer en même temps religion et superstition.

Les travaux du colloque ont interrogé cette conjonction dans la pensée du philosophe hollandais, en supposant qu’elle ne va pas de soi, ceci afin de contribuer à une compréhension du statut de la religion dans le cadre des politiques modernes.

 

Ouverture du colloque, Claude Gindin, directeur de La Pensée

Pierre-François Moreau, professeur à l’ENS de Lyon, directeur de La lettre clandestine : Les origines du christianisme.

Henri Laux, Professeur de philosophie au Centre Sèvres, Facultés jésuites de Paris : Dimensions politiques du Christ de Spinoza.

Nicolas Léma, Doctorant à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne : Le parti des apôtres : Matheron et le problème de la subversion, entre Mao et le Christ.

Jacqueline Lagrée, Professeure émérite, Université de Rennes : La paix de l’âme et les fruits de l’Esprit

Gérard Bras, professeur (honoraire) en classes préparatoires, GEMR : La constitution du peuple israélite et de la république des Hébreux. 

Nicolas Israël, professeur en classes préparatoires à Paris : La résistance tribale dans le Traité théologico-politique.

Laurent Bove, Professeur émérite, Université de Picardie Jules Vernes : Le théologico-politique et la question de la liberté chez Spinoza.

Sophie Laveran, Professeure de philosophie à Calais, Centre d’histoire des philosophies modernes de la Sorbonne : Amour, dévotion et piété envers la patrie.

Chantal Jaquet, Professeure à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne : Religion et politique chez Spinoza : une logique de l’accommodement.

Etienne Balibar, Professeur émérite, Université de Paris-Nanterre : Il y a conscience et conscience, Locke et Spinoza.

Clôture des travaux, Gérard Bras, membre du GEMR.

 

Bientôt les vidéos du colloque seront mises en ligne sur notre chaîne YouTube!

X