Panier

Vous trouverez ici des collections complètes de revues éditées par le Parti communiste français. La Nouvelle Critique, Économie Politique, les Cahiers d’Histoire et Société Française ont à ce jour été numérisées. Ces revues sont présentées avec un système d’indexation qui permet d’effectuer des recherches par auteurs, types d’articles ou encore sujets.

Cet ensemble documentaire est en évolution au fur et à mesure du travail réalisé par la MSH de Dijon qui travaille, par convention avec la Fondation Gabriel Péri, à la réalisation de ce kiosque historique particulièrement riche. Les Cahiers du Communisme et l’École et la Nation doivent notamment venir prochainement l’enrichir.

La Nouvelle Critique (1948-1980)

La revue est créée en 1948 par le Parti communiste français. Jean Kanapa en a été le rédacteur en chef jusqu’en 1959, puis Jacques Arnault. Dirigée à partir de 1967 par le journaliste Francis Cohen, elle cesse de paraître en février 1980.

Créée pour diffuser dans les milieux intellectuels ce que le Parti communiste français présente comme les analyses marxistes liées à son combat politique, comme en témoigne son sous-titre « revue du marxisme militant », elle se distingue de ce point de vue de la Pensée, autre revue du PCF.

À partir du début des années 1960, elle devient un des lieux de débats qui s’ouvrent parmi les intellectuels communistes. Cette ouverture va croissante dans les années 1970, mais elle cristallise une opposition politique conduisant la direction du parti à faire disparaître la revue en 1980.

Accéder au fonds

Société française (1981-1999)

Le premier numéro de la revue Société française paraît en 1981 pour amorcer et encourager un effort spécifique de recherche sur la société française en lien avec le mouvement ouvrier et la référence au marxisme.

De 1981 à 1994, elle est éditée par l’Institut de Recherche marxiste, d’abord sous le nom de Société française, Cahiers de l’institut de recherches marxistes, jusqu’en 1989 puis, sous celui de Société française de 1990 à 1994. En 1994, elle devient Société française, raisons d’agir, passion de comprendre et est éditée par le Centre de recherches et d’études sur la société française (CRESF).

La revue Société française se veut l’instrument de réflexion et d’échanges de tous ceux qui, intéressés par sa transformation, cherchent à mieux connaître la société française. Elle ne s’adresse pas seulement aux chercheurs professionnels, mais aussi aux militants syndicaux et politiques, aux enseignants et aux étudiants. Ils y trouveront non seulement des résultats mis en forme, mais aussi des bibliographies critiques, des comptes rendus, des informations précises sur les sources disponibles, sur les recherches en cours et les méthodes de travail.

Lien vers le fonds

Les Cahiers d’Histoire (1966-2001)

Les Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique est une revue d’histoire française trimestrielle fondée en 1966. Le premier numéro des Cahiers de l’Institut Maurice Thorez parait en avril 1966. Il s’agit alors d’une revue d’inspiration marxiste, qui se consacre principalement à l’histoire du Parti communiste et du mouvement ouvrier.

Elle devient en novembre 1972 les Cahiers d’histoire de l’Institut Maurice Thorez, puis les Cahiers d’Histoire de l’Institut de recherches marxistes au premier trimestre de 1980, nom qu’elle portera jusqu’en 1995, date à laquelle elle élargit son champ d’investigation en s’appelant, jusqu’à aujourd’hui Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique. Depuis 2011, la revue est éditée sous format électronique et disponible sur le site OpenEdition.

Lien vers le fonds

Économie politique

À l’origine de la revue Économie et Politique il y a la création, en 1947, sur décision du secrétariat du PCF, d’une section économique auprès du Comité central, en tant qu’organisme chargé de la documentation et de l’analyse économique. Dès la fin des années 1940, la section économique compte une centaine de collaborateurs, regroupés dans des commissions thématiques. La section économique a connu une activité et une existence jalonnées par les évolutions de la politique générale du parti communiste. La section se dote d’un bulletin intérieur d’études économiques, sous la forme de brochures ronéotypées.

L’activité éditoriale prend de l’ampleur et se structure en 1954 avec la naissance d’Économie et Politique, première revue marxiste d’économie publiée en France, dont une partie des articles sont conçus et proposés par la section. Son but est de montrer et d’expliquer à un large public les phénomènes économiques en ouvrant ses tribunes à une grande diversité d’acteurs de la vie économique. Il s’agit pour l’essentiel de s’adresser aux cadres et militants insérés dans l’activité politique, dans les entreprises, mais aussi dans les secteurs économiques où l’intervention publique est importante.

La revue connaît des évolutions avec des formules qui reflètent les changements de l’activité du PCF au long de plusieurs décennies marquées par de fortes modifications de sa place et de son influence dans la société française. Selon les époques les équilibres entre les textes à caractère théorique, les articles d’intervention, les notes de conjoncture ont changé. Quoi qu’il en soit, cette diversité et la multiplicité des articles renvoient également au grand nombre d’intervenants dont les signatures sont souvent des pseudonymes en raison bien souvent de leur statut professionnel. Il reste que cette difficulté particulière incite bien sûr à considérer cette revue comme une source documentaire exceptionnelle pour étudier l’histoire du PCF, mais aussi celle de ses intellectuels en charge de son discours sur l’économie.

Les numéros publiés depuis l’année 2000 sont consultables sur le site internet de la revue Économie et Politique.

Consulter le fonds

X