La Pensée n°401 – Sport et émancipation

19,00

Janvier-mars 2020

Présentation

« La stratégie ou fourberie est immanquablement présente dans les jeux, comme dans les entreprises militaires et dans la chasse. Dans toutes ces activités, la stratégie tend à développer la finesse et la chicane. Chicane, dissimulation, intimidation, ces procédés ont leur place retenue dans les règlements de tout concours d’athlétisme et généralement dans tous les jeux. La présence d’un arbitre régulièrement employé, les dispositions minutieuses relatives aux limites techniques de la fraude permise et aux pointilleries de l’avantage stratégique, tout cela dit assez que les pratiques frauduleuses et déloyales ne sont pas le moins du monde accidentelles. En tout état de cause, la pratique régulière des sports doit normalement faire de meilleurs fraudeurs. On voit prédominer dans la société le tempérament prédateur, celui-là même qui incline les hommes vers les sports : cela signifie que règnent l’indélicatesse et l’impitoyable mépris des intérêts d’autrui, tant individuels que collectifs. »

Thorstein VeblenThéorie de la classe de loisir, Paris, Gallimard, 1970 [1899], p. 179.

Le sport occupe incontestablement une place centrale dans les sociétés contemporaines, tant par l’audience dont bénéficient certaines compétitions que par les masses financières toujours croissantes qu’il mobilise. Bien peu peuvent ainsi se targuer de rester réellement indifférents à son égard, tant il déchaîne les passions virulentes : adoré par les uns, qui vouent un véritable culte à certains champions, honni par les autres qui y voient une version modernisée des jeux du cirque. Pour eux, le sport contribuerait au mieux à divertir les foules des enjeux réellement importants, au pire à les entretenir dans le culte des valeurs libérales du capitalisme marchand le plus débridé, à commencer par l’égoïsme le plus étroit et le plus fourbe, comme le suggère l’extrait de l’ouvrage fameux du socio-économiste états-unien reproduit en exergue. Pour autant, le sport demeure en réalité le plus souvent nimbé d’une grande méconnaissance quant à sa définition même. On range ainsi sous ce vocable les pratiques les plus diverses, physiques pour la plupart, mais parfois essentiellement ludiques, à l’instar des échecs. Qu’est-ce qui relie exactement une championne de natation s’entraînant plus de six heures par jour dans l’espoir de briller aux Jeux olympiques et un groupe de randonneurs occasionnels ?…

Lire la présentation

Sommaire

  • Lucien Sève (1926-2020)

Sport et émancipation

  • Sport et émancipation (présentation), par Igor Martinache
  • Impensables travailleurs sportifs, par Sébastien Fleuriel et Manuel Schotté
  • L’insoutenable ambiguïté du sport en entreprise,par Béatrice Barbusse
  • Le Parti communiste français et le sport, par Igor Martinache
  • Le sportif d’élite en Union soviétique, une figure controversée, par Sylvain Dufraisse
  • A l’Ecole du sport, par Christian Couturier

Le cours des idées

  • Comment éradiquer la pauvreté? par Florent Guéguen
  • Feuerbach, un matérialisme inachevé, par Jean-Michel Galano
  • Hénin-Beaumont: le frontisme municipal décrypté, par David Noël
  • Vie de la recherche
  • Recherche et enseignement supérieur : entre asservissement et démocratie, par Anne Mesliand
  • La France d’en bas: réalités sociales et historiques, par Stéphane Bonnéry

Revue des revues

  • Revues en luttes… et autres sujets, par Patrick Coulon

Livres

Comptes rendus par René Nouailhat, Yves Vargas, Jean-Claude Delaunay, Anne-Marie Roucayrol

ISBN 9 782375 260449, n°401 janvier-mars 2020

Pour aller plus loin… des trésors dans les archives de La Pensée

L’une des raisons de la fondation de La Pensée, face à la montée du fascisme en 1939, était de lutter contre la mémoire courte et les mystifications par la diffusion de connaissances et de rationalité moderne. Ces défis sont encore d’actualité, contre la pensée dominante et la diffusion d’infox. Les connaissances d’aujourd’hui s’enrichissent des trésors disponibles gratuitement dans nos archives en ligne sur Gallica, et dont la qualité mérite de les relire bien des années après.

La Pensée est disponible sur Cairn.

Catégorie :

Informations complémentaires

Poids 0.366 kg