Skip to main content

©

Pendant l’Occupation la Résistance juive organisée a exprimé des engagements individuels et collectifs. Ils s’appuyaient sur l’expérience de diverses organisations et courants de pensée existant parmi les juifs de France, citoyens français ou étrangers. Parmi ces organisations un rôle particulier revient à la M.O.I. «Main d’œuvre immigrée», créée par le Parti communiste français en 1932 pour permettre le déploiement d’une activité politique et sociale des travailleurs immigrés réunis en fonction de leur langue.

La MOI a regroupé des combattants de toutes origines, juifs le plus souvent mais aussi non juifs, en particulier des travailleurs immigrés de nombreux pays d’Europe orientale, d’Allemagne, d’Arménie, d’Italie, d’Espagne, de Yougoslavie…L’«Affiche rouge» symbolise pour un large public l’héroïsme de ces résistants.

S’il existe des musées de la Résistance où l’action de ces étrangers est mise en lumière, aucun espace spécifique n’est consacré au rôle de l’immigration juive d’Europe centrale dans la Résistance française, au rôle de la section juive de la MOI pour la solidarité, le sauvetage des enfants et dans la lutte contre l’occupant et ses complices.

C’est pourquoi l’Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide (U.J.R.E) la plus active et la plus représentative des organisations juives de la Résistance et l’Association des Amis de la Commission Centrale de l’Enfance (AACCE) ont cofondé l’association Mémoire des Résistants juifs de la M.O.I. (MRJ-MOI) dans le but de créer cet espace de mémoire. Ces associations sont « domiciliées »14 rue de Paradis, dans le 10ème arrondissement de Paris, un lieu occupé depuis la Libération par des organisations d’immigrés juifs constituées dans la clandestinité de la Résistance et qui prolongèrent après la guerre leur engagement républicain.

MRJ-MOI s’est donné pour but de créer un «Espace de Mémoire» consacré aux Résistants juifs de la M.O.I. A cet effet, l’association a été soutenue par la Mairie de Paris et d’autre institutions aux niveaux national, régional et local. Un Musée dans les locaux du « 14 » n’ayant pu se concrétiser, l’association MRJ-MOI a mis en œuvre un projet de Musée Virtuel: «La section juive de la main d’œuvre ouvrière immigée (M.O.I.): Histoire de Résistance» dont  la  mise en ligne sera effective le 24 mai 2024. Musée vivant, il est prévu une étape suivante, la création d’une deuxième partie, d’approfondissement et de confrontation, d’enrichissements d’archives encore inexplorées.

Télécharger l’invitation

X