Panier

ÉtudesInitiatives

L’état de l’opinion après les élections régionales (juin 2010)

By 3 juin 2010 avril 3rd, 2019 No Comments

Une enquête de la Fondation Gabriel Péri

Responsables scientifiques : Guy Michelat etMichel Simon

Sondage réalisé par TNS SOFRES.

 

Fiche Technique :

Dates de réalisation : du 7 au 14 juin 2010

Enquête réalisée par téléphone auprès d’un échantillon de 1 504 personnes représentatif de la population de nationalité Française âgée de 18 ans et plus.

Méthodes des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS) ;

Stratification par région et catégorie d’agglomération

 

 

Premier regard sur les résultats de cette enquête par Michel Simon et Guy Michelat  (2 décembre 2010)

Avant-propos de cette étude

Depuis le début des années 1960, nos travaux portent sur les systèmes d’attitudes, de représentations et de valeurs qui, associés aux comportements politiques, permettent d’en interpréter le sens et d’en comprendre les transformations. La présente recherche s’inscrit dans la continuité de cette démarche [1]. Elle part de l’interrogation suivante : trois ans après les scrutins de 2007 et deux ans an après « l’Octobre noir » de 2008, quels changements dans les préoccupations et les inquiétudes des Français, leurs visions du monde social, leurs orientations éthiques et culturelles, leur rapport au politique ? Les séries de résultats dont nous disposons remontent, pour certaines, à plus de quatre décennies. Nous souhaitions, sur cette base, tenter de discerner ce qui demeure et ce qui change par rapport non seulement à la période récente mais aussi aux décennies antérieures.

La Fondation Gabriel Péri a immédiatement marqué son intérêt pour ce projet et décidé de le faire sien et de le soutenir. Que ses responsables en soient ici chaleureusement remerciés. Nous tenons également à remercier Carine Marcé, Directrice associée de TNS Sofres, et Clément Nicola pour leur disponibilité, les suggestions qu’ils nous ont faites lors de la mise au point du questionnaire et plus généralement les conditions très conviviales qui ont présidé à notre collaboration.

Dans cette présentation, nous avons souhaité privilégier les évolutions intervenues et faire apparaître les plus saillantes d’entre elles. Il ne s’agit, comme l’indique le sous-titre, que d’un « premier regard » [2].Ces résultats soulèvent, comme toujours, de multiples problèmes d’interprétation. C’est pour tenter d’y répondre que nous entendons, dans une nouvelle étape de la recherche, interroger plus avant les données dont nous disposons. (…)

Lire la suite

X