Skip to main content

©

Pierre Dharréville, député des Bouches-du-Rhône, et Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel-Péri ont l’honneur de vous convier à l’après-midi d’études en hommage à Gabriel Péri:

Mercredi 15 décembre 2021, de 13h30 à 17h30

7e bureau de l’Assemblée nationale

126, rue de l’Université, Paris, 7e

Inscription obligatoire avant le 10 décembre 2021
(en indiquant vos nom, prénom, date et lieu de naissance, téléphone)

Les personnes inscrites devront présenter à l’accueil une pièce d’identité et un passe sanitaire valides.

Agence de presse Mondial Photo-Presse, domaine public.

Le 15 décembre 1941, Gabriel Péri, député et journaliste, était fusillé par des soldats allemands comme otage. Arrêté au mois de mai précédent, jamais jugé, il est choisi par le commandement allemand pour faire partie des dizaines de Français exécutés ce jour-là en représailles des actions armées résistantes conduites depuis plusieurs mois contre les troupes d’occupation.

Comme bien d’autres, il a été sélectionné pour ce qu’il représente : l’engagement antifasciste des communistes français et en particulier la dénonciation du nazisme. Journaliste, député, ancien dirigeant des jeunesses communistes, son implication dans le combat du parti communiste ne s’est pas démentie depuis son adhésion dès 1920 lorsqu’il vivait encore à Marseille.

Devenu journaliste, en charge de la rubrique internationale de l’Humanité, il n’a cessé dans les colonnes du journal d’analyser, mais aussi d’alerter sur la stratégie internationale des puissances fascistes. À la tribune de la Chambre des députés, il est le porte-parole écouté du PCF lorsqu’il dénonce la politique de non-intervention en Espagne ou les accords de Munich signés par le gouvernement français en 1938. Ce n’est donc pas un hasard s’il fait partie des otages sélectionnés par les Allemands en concertation avec les autorités de l’État français, et en particulier celles du service de Pucheu, ministre de Pétain.

Il était normal que la Fondation qui porte le nom Gabriel Péri organise le 15 décembre 2021 une manifestation publique autour de sa mémoire.

Programme
13h30-17h30

 

Accueil de Pierre Dharréville, député des Bouches-du-Rhône

Introduction de Serge Wolikow, président du conseil scientifique de la Fondation Gabriel-Péri.

 

Animatrice des trois séquences: Anne Jollet, coordonnatrice de la rédaction des Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critiqueadministratrice de la Fondation Gabriel-Péri.

 

  • Le journaliste

Alexandre Courban, auteur de Gabriel Péri. Un homme politique, un député, un journaliste, La Dispute, 2011.

Anne Mathieu, maîtresse de conférences HDR en littérature et journalisme à l’université de Lorraine, équipe TELEM (Bordeaux Montaigne), auteure de Nous n’oublierons pas les poings levés. Reporters, éditorialistes et commentateurs antifascistes pendant la guerre d’Espagne (éditions Syllepse, 2021).

 

  • Le député

Annie Burger-Roussennac, historienne, Professeur d’Histoire et de Géographie au Lycée Maurice Ravel.

Pierre Dharréville, député des Bouches-du-Rhône dont le siège à l’Assemblée nationale porte une plaque à la mémoire de Gabriel Péri.

 

  • L’antifasciste

Dimitri Manessis, Docteur en histoire, Université Bourgogne-Franche-Comté.

Serge Wolikow, président du conseil scientifique de la Fondation Gabriel-Péri, professeur émérite de l’Université de Bourgogne.

 

Conclusion par Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel-Péri.

X