Panier

ColloquesPartenariatsz1-Bandeau

« Le travail en mouvement », Actes du colloque de Cerisy (13-20 septembre 2018)

By 27 mars 2019 avril 17th, 2019 No Comments

Colloque de Cerisy (13 au 20 septembre 2018)

La Fondation a été partenaire du colloque « Le travail en mouvement : organisations, frontières, reconnaissances » dirigé par Émilie Bourdu-Szwedek, Michel Lallement, Pierre Veltz, Thierry Weil. 

 

Présentation du colloque

Depuis quelques années, les indices d’une vaste recomposition du travail n’ont cessé de se multiplier. Outre la révolution numérique dont on commence à percevoir et à anticiper les nombreux effets, il faut compter avec de nouvelles formes de gestion des activités productives qui en appellent à toujours plus d’engagement au travail, de responsabilités sociales, de collaborations horizontales… À l’image des transformations qui affectent les lieux comme les temps des pratiques professionnelles, ce sont par ailleurs les frontières même du travail qui sont aujourd’hui en train de bouger.
Le colloque rassemblera dirigeants d’entreprise, directeurs des ressources humaines, syndicalistes, universitaires, acteurs publics ainsi que toutes celles et ceux intéressés par le thème du travail et de ses transformations autour de trois interrogations:

  1.  Quelles sont les nouvelles pratiques productives et les nouvelles formes d’organisation du travail?
  2.  Comment se transforment les frontières du travail?
  3.  Quelles sont les implications de ces changements pour les modes de reconnaissance au travail, du travail et par le travail?

Pour aborder toutes ces questions, le programme sera établi sur la base de communications ou de tables rondes suivies de débats, d’ateliers et de discussions autour de témoignages et de représentations du travail, par exemple cinématographiques… Les  participants pourront proposer des thèmes d’atelier et décideront le premier jour à quel atelier ils souhaitent contribuer. Sont également prévues des visites d’entreprises locales illustrant des formes intéressantes d’agencement de collectifs de travail. Pour en savoir plus.

 

Les actes de ce colloque sont publiés aux Presses de mines en mars 2019.

« Depuis plusieurs années, les indices d’une vaste recomposition du travail n’ont cessé de se multiplier. Outre la révolution numérique dont nous commençons à peine à percevoir et à anticiper les effets multiples, il faut compter avec de nouvelles formes d’organisation des activités productives qui en appellent à toujours plus d’engagement, de responsabilisation et de collaborations horizontales au travail. À l’image des transformations qui affectent les lieux comme les temps des pratiques professionnelles, ce sont les frontières mêmes du travail qui sont aujourd’hui en train de bouger, avec le développement du salariat précaire, de la parasubordination et de la multi-activité. Les régulations comme les relations sociales en ressortent passablement ébranlées. Convaincus du rôle nodal que joue le travail dans la cohésion de nos sociétés, 50 contributeurs croisent les thèmes et les disciplines pour prendre la mesure des transformations en cours, repérer les constances et les innovations, mais aussi les utopies concrètes locales ou encore les enjeux mondiaux qui interpellent les gouvernements, les entreprises transnationales, les syndicats et l’Organisation internationale du travail. Autour de l’avenir du travail, ce n’est rien de moins que le contrat social, local et global, qui se joue ».

Lire des extraits en pdf

 

X