Panier

L’actualité terrible aux États-Unis nous invite à vous rappeler ce numéro de 2016 de notre revue La Pensée, n°388, dont le dossier s’intitulait « Etats-Unis, un peuple en marche ».

Il contient notamment un article « Black Lives Matter » de Michel Muller, très éclairant sur ce qui se passe aujourd’hui.
Résumé: La violence du racisme policier vis-à-vis des Noirs a récemment réactivé leur lutte pour leurs droits, leur dignité et leur vie. Ce mouvement insiste sur une violence d’état qui s’exerce non seulement par les agressions physiques et les assassinats mais aussi à travers les profondes inégalités économiques sociales et culturelles dont sont victimes les Noirs, et au-delà de nombreux Américains. Ce faisant, il dépasse une révolte communautaire bien légitime pour atteindre la dimension d’un combat de classe.

 

Vous pouvez acheter la version papier de ce numéro sur le site de la Fondation.

Vous pouvez également vous procurer sa version numérique sur le site de Cairn.

Sommaire du dossier

  • États-Unis: un peuple en marche, par Anne-Marie Roucayrol.
  • Ce qui est arrivé à « Occupy Wall Street », par Arun K. Gupta.
    L’histoire de « Occupy Wall Street » presque au jour le jour est confrontée au contexte socio-politique contemporain, en insistant sur la prise de conscience des inégalités économiques, et l’irruption d’un vocabulaire de classe. Cet article met en lumière la descendance du mouvement, diverse et riche : les associations qui en découlent ont généré un ensemble de revendications sociales qui ont permis tout à la fois d’unir les travailleurs et la campagne électorale de Bernie Sanders.
  • La démocratie en construction aux États-Unis, par John Duda.
    À travers l’histoire électorale de Jackson au Mississippi, qui a vu un Noir ouvertement partisan d’une gauche de transformation gagner les élections municipales, se déroule une analyse politique liant définitivement la démocratie aux conditions socio-économiques, et celles-ci à la démocratie participative et à une économie solidaire locale, très loin de la sclérose du bipartisme traditionnel.
  • Black Lives Matter « Les vies des Noirs ont de l’importance », par Michel Muller.
    La violence du racisme policier vis-à-vis des Noirs a récemment réactivé leur lutte pour leurs droits, leur dignité et leur vie. Ce mouvement insiste sur une violence d’état qui s’exerce non seulement par les agressions physiques et les assassinats mais aussi à travers les profondes inégalités économiques sociales et culturelles dont sont victimes les Noirs, et au-delà de nombreux Américains. Ce faisant, il dépasse une révolte communautaire bien légitime pour atteindre la dimension d’un combat de classe.
  • Le mouvement des droits des immigrés, à l’échelle nationale et en terre frontalière, par Jim Cohen.
    Le mouvement des droits des immigrés est l’un des plus dynamiques aux États-Unis aujourd’hui. Cet article l’examine dans son contexte politique à l’échelle nationale tout en l’étudiant de plus près à travers une étude de cas effectué à Tucson (Arizona) entre 2008 et 2015, en identifiant ses principaux acteurs et moyens de lutte contre l’hégémonie de la droite en matière de contrôle de l’immigration.
    A écouter, l’interview de Jim Cohen dans l’émission « Liberté sur paroles » sur Radio Aligre.
  • Le mouvement environnementaliste aux États-Unis, par Jean-Daniel Collomb.
    Cet article vise à présenter et analyser l’évolution du mouvement environnementaliste américain. Plusieurs mouvements sociaux se soucient de la protection de la nature dès la seconde moitié du xixe siècle aux États-Unis. Cette tradition a donné naissance à un mouvement institutionnalisé et solide dont la fonction principale est non pas tant d’éliminer l’économie de marché que d’en garantir la régulation tout en s’assurant que les pouvoirs publics remplissent leur mission de protection du bien commun.

En savoir plus

X