Skip to main content

Panier

La Commune de Paris sur les écrans rouges (et noirs)

(ou les représentations de la  Commune par le mouvement ouvrier français au XXe siècle)

© Atelier Au fond à Gauche – 2022

Programme de 5 courts métrages dont deux films inédits du Front populaire restaurés par la Cinémathèque Suisse pour le 150e anniversaire de la Commune de Paris.

Durée (avec présentation et débat) : environ 1h30.

Présentation historique et animation par Tangui Perron, chargé du patrimoine audiovisuel à Périphérie. (Le premier film est commenté en direct).

Recherche et résumés des films par Tangui Perron.

La Commune du Cinéma du Peuple et Armand Guerra.

1914, noir et blanc, muet, 20 minutes.

Dernier film de la première coopérative cinématographique du mouvement ouvrier, La Commune, réalisé par l’anarchiste Armand Guerra, reconstitue de manière fictionnelle les débuts de la Commune du 18 au 28 mars 1871.

Produit avec peu de moyens, ce document exceptionnel par sa précocité, comprenant peut-être des maladresses cinématographiques et politiques, s’achève par une émouvante vue du dernier carré des derniers communards.
On y reconnait Nathalie Lemel, Jean Allemane et Zéphyrin Camélinat.

Film restauré en 1995 d’après un négatif issu des collections de la Cinémathèque française. Le générique et les intertitres ont été reconstitués avec le concours de l’historien Nicolas Offenstadt.

 

 

La Grandiose Manifestation au Mur des Fédérés, le 19 Mai 1935.

«Film réalisé par le service cinématographique de la Fédération de la Seine du Parti socialiste».

1935, noir et blanc, sonore, quinze minutes.

La Grandiose Manifestation au Mur des Fédérés, après avoir rapidement évoqué l’histoire de la Commune de Paris, montre de manière détaillée les cortèges et la foule des manifestants arrivant au cimetière du Père Lachaise et au Mur des Fédérés, le 19 mai 1935.

Le reportage donne à voir la foule se rendant au Mur des Fédérés ou regardant défiler les différents cortèges hérissés de banderoles, bannières, drapeaux et pancartes qui sont autant d’indices du nombre des organisations ouvrières mobilisées.

Cette manifestation imposante, unitaire et antifasciste, fait immédiatement suite à la victoire électorale du Front populaire aux élections municipales. Elle précède de plus la grande manifestation du 14 juillet 1935. Les deux défilés annoncent la victoire du Front populaire en 1936.

Film restauré en 2021 par la Cinémathèque suisse pour les 150 de La Commune.

 

Hommage à la Commune

« Reportage cinématographique réalisé collectivement par une équipe de techniciens et d’artistes (juin 1937) ».

1937, noir et blanc, sonore, dix minutes et 30 secondes.

Débutant par une évocation historique de la Commune de Paris, Hommage à la Commune se poursuit par une saynète reconstituant en 1937 une réunion familiale dont le doyen se remémore les massacres de 1871 et la renaissance du mouvement ouvrier.  S’achevant de manière enlevée et enjouée à Belleville et Ménilmontant, Hommage à la Commune se situe dans la droite ligne des réalisations communistes du Front populaire.

Film restauré en 2021 par la Cinémathèque suisse pour les 150 de La Commune.

 

Commune de Paris de Robert Ménégoz

1951, noir et blanc, sonore, 25 minutes.

Évocation historique de la Commune de Paris, du siège de Paris à la fin de la semaine sanglante. Après quelques vues d’une commémoration au Père Lachaise, Commune de Paris décrit les événements majeurs de la Commune et présente ses principaux dirigeants. De savants mouvements de caméra et des effets spéciaux animent de nombreux documents. Le film bénéficie d’une musique de Joseph Kosma.

Commune de Paris fut interdit par la censure lors de la première demande de visa au prétexte de « Considérations fallacieuses et insultantes à l’égard de Monsieur Thiers. » Le visa non-commercial ne lui fut accordé que le 27 juin 1956, après quatre ans de distribution quasi clandestine.

Film issu des collections de Ciné-Archives, restauré par le Service des Archives du Film du CNC.

 

 

100ème anniversaire de la Commune de Paris

Film amateur muet, couleur, de Roger Vuillemenot (extrait, entre 2 et 4 minutes)

Pour le centième anniversaire de la Commune de Paris, le 24 mai 1971, la montée au Mur renoue avec la tradition des manifestations imposantes rassemblant toutes les composantes de la gauche et du mouvement ouvrier, délégations étrangères comprises.

Film issu des collections de Ciné-Archives, restauré par le Service des Archives du Film du CNC.

Dates programmées:

Avec:

Et le soutien de:

X