Skip to main content

CC-BY; CC-BY-1.0. (wikipedia.fr)

La banalisation du recours à l’article autoritariste 49-3, avec le présidentialisme et le mépris des institutions parlementaires, cumulée à l’empêchement du droit de grève pour préserver les profits invitent à s’interroger sur les constitutions des Républiques françaises, et sur les orientations autoritaristes ou démocratiques. Depuis sa création, la revue La Pensée est attentive à ces enjeux : la plongée dans nos archives est éclairante, en partant du plus récent vers le plus ancien.

La Vème république

Dossier « Parlements et autoritarismes » (coordonné par Nicolas Tardits et Franck Duchesne), La Pensée n° 411 : https://www.cairn.info/revue-la-pensee-2022-3.htm

Les rituels présidentialistes de prise de parole devant le parlement, mettant en scène les rapports de pouvoirs, sont mis en perspective dans le temps (Nicolas Tardits). Analyse à mettre en perspective avec l’analyse des Assemblées impériales (Christophe Le Digol) et du fonctionnement du Sénat sous le Premier Empire (Franck Duchesne). Deux articles complètent le dossier qui traite également des parlements sous contraintes autoritaires, dans différents pays d’Afrique du Nord ou du Moyen Orient (Jean-Noël Férrié) et en Russie post-soviétique (Clémentine Fauconnier).

Les Pleins pouvoirs, de la IVème à la Vème République

L’Assemblée constituante d’après-guerre et les débuts de la IVème République

X