Skip to main content

CC BY-SA 3.0 - Manifestation européenne contre la directive Bolkestein à Bruxelles (2005)

Séance 3 du séminaire Les transformations de la structure sociale contemporaine

Avec Jean-Marie Pernot et Joël Decaillon.

Discutant: Jacques Rigaudiat.

30 janvier 2019

Présentation:

Le syndicalisme, national et européen, à la peine ?

Dans cette crise sociale que vit actuellement la France, le mouvement syndical – avec, d’ailleurs, l’Union européenne – figure au premier rang des grands absents. Pourtant, le mouvement syndical en Europe devrait être en première ligne dans la coordination des résistances nationales aux politiques d’austérité. Mais le mouvement syndical européen est profondément affaibli et divisé et la Confédération européenne des syndicats (CES) qui le réunit est et demeure sans voix audible. Certes la situation actuelle : chômage massif, précarité généralisée, remises en cause du dispositif de protection sociale place l’ensemble du mouvement syndical, national et européen dans une situation difficile, mais c’est aussi précisément sa mission que d’y opposer des obstacles. Alors assistons-nous à la fin d’un modèle ? C’est la question que nous poserons à nos invités.

  • Jean-Marie Pernot, chercheur à l’IRES (Institut de Recherches Economiques et Sociales), spécialiste du syndicalisme européen.
  • Joël Decaillon, ancien secrétaire général adjoint de la Confédération européenne des syndicats (CES), vice-président de Lasaire (Laboratoire social d’analyses, d’innovations, de réflexion et d’échanges).
  • Jacques Rigaudiat, économiste, Conseiller-maître honoraire à la Cour des comptes.
X