Skip to main content

Panier

Etat des fonds et perspectives de recherche (autour du processus décisionnel)

Sous la direction de Jean Vigreux 

Programme Collex-Persée ABRICO [Archives, brochures et informations communistes] (Le 21 mai 2021).

Intervenants:

  • Camille Berthon et Yann Majorczyk qui présenteront la mise en ligne des archives de direction (sur PANDOR),
  • Serge Wolikow qui évoquera la question des Congrès et
  • Jean Vigreux sur la question des archives du secrétariat et du bureau politique et leurs apports à la recherche.

© Archives du PCF, AD 93. Les dirigeants à la fête de l’Humanité 1961 : Benoît Frachon, Waldeck Rochet, Maurice Thorez et Jacques Duclos

Cette séance sur les archives participe d’un travail important sur l’accès aux sources. Le projet ABRICO s’est donné pour objectif la numérisation et la mise en ligne de documents politiques relatifs au mouvement communiste international. Porté par la MSH de Dijon, soutenu par la Fondation Gabriel Péri, labellisé pour la collection « Critique et Mouvements sociaux », le programme ABRICO se veut le prolongement de précédents travaux menés dans le but de favoriser l’accessibilité des citoyens et des chercheurs à un ensemble de documents communistes liés au second XXème siècle.

Cela permet des comparaisons sur le temps long avec les archives déjà mises en ligne sur le portail PANDOR de la MSH de Dijon dans le cadre l’ANR corpus Paprik@2F et des anciens travaux de la MSH. Ainsi la collection s’étend des années 1920 aux années 1990, soit plus de 70 ans d’archives de direction au moment même du centenaire du PCF. En termes d’archives des partis politiques français, cette collection ainsi prolongée est unique et présente un intérêt documentaire majeur pour toute l’histoire nationale.

Les archives du Secrétariat, du Bureau politique (BP) et des congrès constituent l’histoire même de l’organisation, tout en ouvrant le cœur de la direction ; ce qui permet de comparer le discours produit de celui qui est édité, mais aussi de retrouver la place de chacun des dirigeants dans ce processus décisionnel. Longtemps, marquées par le secret de l’organisation, elles sont dorénavant indexées, numérisées, et mises en accès libre et gratuit.

Au sommet de ce corpus original, se trouvent les Archives du Secrétariat politique de 1944 à 1979 (puis dans un deuxième temps les archives  jusqu’en 1994 seront mises en ligne). Ce sont les comptes rendus du Secrétariat (classés par année ce qui représente plusieurs milliers de rapports sur la période de 1944 à 1979 — il manque la période de mai-juin 1968, le secrétariat ne s’étant pas réuni). Ce sont les archives du centre décisionnel. Le Secrétariat se réunissait de façon hebdomadaire tous les lundis (sauf exception).

L’organe inférieur, le Bureau politique, se réunit habituellement tous les jeudis. Ces Archives du Bureau Politique regroupent des dossiers pour la même période que le Secrétariat : ce sont les comptes rendus hebdomadaires du BP. Néanmoins une partie non négligeable de ces archives (de novembre 1951 à août 1952 plus spécifiquement) est manquante et nous pourrons revenir sur cette lacune…

L’ensemble forme un corpus original et neuf qui permet d’appréhender au mieux la culture politique et une identité aussi bien nationale qu’internationale, reflétant ainsi le caractère global de l’idée communiste sans négliger le fonctionnement d’une organisation politique de premier plan au cours des « Trente glorieuses », mais aussi de la Guerre froide, de la décolonisation et des enjeux internationaux.

En savoir plus sur le séminaire Les Ateliers sur l’histoire du PCF

X