Skip to main content

© Edrece Stansberry (Unsplah)

Séance 11 du séminaire Les transformations de la structure sociale contemporaine

Avec Gérard Mauger.

Animateur/discutant: Stéphane Bonnéry

Le 20 janvier 2022 à 18h30

Inscrivez-vous pour recevoir un lien et participer à la conférence

Présentation

Plus que les autres catégories, les jeunes subissent le chômage, la précarité et la pauvreté. Ils cotisent pour les retraites de leurs aînés, mais beaucoup pensent qu’eux-mêmes n’en bénéficieront pas. Ils s’attendent aussi à ce que leurs conditions de vie se détériorent relativement à celles de leurs devanciers. Certains évoquent la possibilité d’une lutte des classes d’âge symbolisée par le cri de ralliement, de dépit mais aussi de révolte d’une génération : « OK boomer! ». Mais, comme le sociologue Pierre Bourdieu l’avait fortement rappelé: « la jeunesse n’est qu’un mot! ». Pour les plus jeunes également, le chômage, la précarité et la pauvreté augmentent en raison inverse du niveau d’éducation. L’avenir des plus jeunes dépend aussi de leur classe sociale. Il y a des facteurs qui contribuent à rapprocher les nouvelles générations, mais il y a en a aussi beaucoup d’autres qui les séparent.

Il est donc urgent de faire le point sur la situation de la jeunesse ou des jeunesses dans leurs relations avec les autres catégories d’âge. C’est l’objet de la prochaine séance du séminaire de la Fondation Gabriel Péri consacré à l’analyse des transformations de la structure sociale.

Avec:

X