Skip to main content

©Austin Distel (Unsplash)

Séance 3 du séminaire Capitalisme: vers un nouveau paradigme?

Avec Tibor Sarcey et Esther Jeffers.

Animation: Denis Durand.

Le 9 décembre 2021

Présentation

Depuis quarante ans, les marchés financiers exercent sur l’économie une influence déterminante. Depuis le krach de 2008, on sait l’ampleur des risques que cette domination fait courir à l’économie mondiale. Seules les actions « non conventionnelles » massives des banques centrales ont pu, alors, sauver le système financier occidental mais les leçons de ces événements n’ont pas été tirées. Alors que la double crise – sanitaire et économique – qui secoue le monde depuis 2020 n’est pas terminée, les Bourses sont au plus haut, témoignant d’une discordance sans précédent entre l’exubérance financière et l’état réel de l’économie.

Cette situation est-elle annonciatrice d’un nouveau krach, plus dévastateur encore que les précédents ? Quels risques comporte le shadow banking, l’action d’intermédiaires financiers prétendant exercer le rôle de banques sans en avoir le statut ? La « finance verte » peut-elle être une réponse crédible à l’urgence climatique ? Quels critères de gestion des entreprises et de financement de l’économie faudrait-il promouvoir pour répondre aux défis écologiques, sociaux et culturels du XXIe siècle ? Quel sens concret peut prendre l’idée d’une « socialisation » du système bancaire et financier ? telles sont quelques-unes des questions qui peuvent éclairer les réflexions sur la recherche d’un « nouveau paradigme » du capitalisme.

 

Avec :

  • Esther Jeffers, professeure d’économie à l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV)
  • Tibor Sarcey, économiste, membre du comité de rédaction d’Économie&politique

Animation: Denis Durand, codirecteur d’Économie&Politique.

En partenariat avec:

X