Skip to main content

© Viki Mohamad (unsplash)

Séance 1 de la saison 2022-2023 du séminaire des 7 Fondations

Mercredi 19 octobre 2022 à 19h

Maltais rouge, 40 rue de Malte, Paris 11ème arrondissement

Inscrivez-vous:

Présentation

Trois des principales questions qui marquent la période actuelle, celles du pouvoir d’achat, de la crise climatique et de la place du travail dans la société d’aujourd’hui sont particulièrement sensibles dans la population en général et tout particulièrement dans le monde du travail, les couches populaires et la jeunesse.

Parmi elles, l’inflation, qui est de retour. Pour en comprendre les raisons, il faut d’abord commencer à comprendre pourquoi elle avait quasiment disparu ces dernières décennies.

L’inflation actuelle ne vient pas d’une surchauffe de l’économie due à une demande excessive mais au contraire à des pénuries liées à des problèmes d’offre avec la mise à mal du modèle néolibéral basé sur l’éclatement des chaines de valeur, le « juste à temps » et le « zéro stock ». La désorganisation des chaines de production, les goulets d’étranglement, les pénuries de matières premières, de composants électroniques, de pièces détachées, se combinent avec une crise énergétique, aggravée par la folie spéculative, pour alimenter la hausse des prix. Le péril climatique se combine avec la crise géopolitique pour aggraver les pénuries alimentaires sur des marchés agricoles non régulés.

Le modèle économique néolibéral mondialisé craque de toutes parts. Dans cette situation, il faut combiner les mesures de protection immédiates, comme par exemple l’indexation des salaires et le blocage des prix, avec une réorganisation du modèle productif en le tournant vers la transition écologique et les besoins sociaux.

Avec Jézabel COUPPEY-SOUBEYRAN, économiste, maîtresse de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Débat animé par Julien RIVOIRE (ATTAC).

X