Bibliothèque

Quand la françafrique passe au privé

par

Depuis plus de dix ans, les autorités et les médias français annoncent « la mort de la Françafrique » et s’alarment du « recul de la présence française ».

Plus qu’un décès c’est à une mutation des relations, très spéciales, qu’entretient la France avec le continent africain à laquelle on assiste.

Les multinationales françaises élargissent leurs marchés vers d’autres zones géographiques et de nouveaux secteurs d’activité. Mais derrière la privatisation rampante de la « Françafrique » derrière le masque menaçant de la « Chinafrique », derrière les nouveaux discours à vocation « éthique » les pratiques, anciennes ? officiellement réprouvées ? demeurent…

Suite de l’article à télécharger :

X