Diffusion du film de Marcel Rodriguez (déc. 2018)

 

Mercredi 5 juin 2019, à 19h
Salle des Conférences, 1er sous-sol
Espace Oscar Niemeyer
2 place Colonel Fabien (entrée 6 av. Mathurin Moreau)
75019 Paris (Métro Colonel-Fabien, ligne 2)

Plan d’accès

 

Entrée libre sur inscription nominative préalable : inscription@gabrielperi.fr

 

Après la projection du film de Marcel Rodriguez le public pourra discuter avec Lucien Sève, dans le cadre d’un débat animé par Richard Lagache.

 

Lucien Sève a ponctué l’ensemble de son travail par des textes sur l’individualité, par des tentatives de fonder une connaissance de la biographie.

C’est aujourd’hui son tour d’être l’objet d’une réflexion biographique, qui prend la forme d’un documentaire, d’un document-film. Les 3 vies de Lucien Sève, réalisé par Marcel Rodriguez, tente de dresser le portrait, un des portraits possibles, d’un homme né au milieu de l’entre-deux-guerres : issu de la petite bourgeoisie de la province radicale et cultivée, il accède à ce que l’enseignement public considère comme la plus belle formation classique, celle de la rue d’Ulm, y découvrant les premiers enthousiasmes d’un parcours militant communiste, mais aussi rapidement les premiers murs qui se dressent face à cet engagement.

L’apprentissage de la négociation des obstacles par le saut, en passant comme par le haut, constitue sans doute l’entrée dans la deuxième vie, qui, de 1956 à 1984, est faite de la construction d’une famille avec Françoise et leurs enfants, de pratiques artistiques confidentes, d’enseignement de la philosophie, de recherche théorique, d’animation éditoriale, de participation à la direction du Parti communiste français.

Et c’est la remise sur le métier, la critique qui donne le fil de la troisième vie en courbe ligne, en continuité, rupture et refondation philosophique, biographique et politique communiste.

S’interrogeant sur la vieillesse, Lucien Sève écrit aujourd’hui : « Question théorique d’immense enjeu pratique : il ne s’agit de rien de moins que de savoir si ceux et celles qui bientôt constitueront le tiers du genre humain vont être largement traités comme une charge sociale oisive insupportablement croissante ou comme les pionniers d’une troisième vie à part entière capable de transfigurer le sens même des deux vies précédentes – celles de la formation initiale puis du travail professionnel. »

L’énergie du pionnier de 93 ans est toute là dans ce texte, elle est le flux des images du film de Marcel Rodriguez.

Acheter le DVD

X