Skip to main content

Sunguk Kim (unsplash)

Séance 3 de la saison 2023-2024 du séminaire des 7 Fondations
Mercredi 31 janvier 2024 à 18H30
Au Maltais rouge, 40 rue de Malte 75011 Paris

Inscription:

Avec Gilbert Achcar, Anna Assouline, Sophie Bessis et Alain Gresh

Présentation:

Depuis plus de deux mois, l’actualité internationale est à nouveau dominée par le conflit israélo-palestinien.

Le déclenchement d’un nouvel épisode guerrier, le 7 octobre, par les attaques criminelles du Hamas et, aujourd’hui, le déchaînement à une échelle inconnue, de la violence criminelle de l’armée israélienne contre les populations civiles de Gaza bouleversent la donne. L’urgence du moment est de parvenir à un cessez-le-feu,  comme vient de le proclamer l’assemblée générale de l’ONU.

L’engrenage infernal des affrontements vengeurs ne peut être enrayé que par la perspective d’une paix juste et équilibrée pour les deux peuples israélien et palestinien. Cette perspective semble plus que jamais bloquée tant la montée aux extrêmes des principaux acteurs du drame actuel – gouvernement israélien et Hamas – s’y oppose. Ce n’est donc que par la pression internationale que la paix pourrait revenir, et avec elle la sécurité.

Quels sont donc les fondements possibles d’une telle paix ? La solution à deux États est-elle encore possible ? Les « plans de paix » arabes peuvent-ils servir de base à une paix qui pourrait être imposée internationalement ? Ce qui suppose bien sûr que États-Unis mettent fin à leur soutien inconditionnel au gouvernement israélien, en violation des résolutions de l’ONU. Quel rôle les Européens, et particulièrement la France, pourraient-ils jouer pour débloquer la situation ? De quelle manière les gauches pourraient-elles peser en France et sur le plan international pour imposer la paix ?

Il est plus que jamais nécessaire aujourd’hui de définir les contours d’une paix possible, de l’imposer aux fauteurs de guerre et de prendre des initiatives qui puissent favoriser celles et ceux qui, au sein des peuples concernés, recherchent les voies de la coexistence pacifique, cette notion dont la pertinence a une si forte résonance au Proche-Orient !

Avec