Panier

Appel à communication du colloque international de Lomé (Togo), 28-30 Avril 2020

Organisé par la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) de L’université de Lomé (Togo)
Date limite de soumission des contributions : 01 mars 2020

Contexte et justification

L’urgence du développement est au cœur de la problématique économique du continent africain, particulièrement dans les pays participant à la monnaie commune qu’est le franc CFA. L’opinion s’est saisie de cette problématique qui est devenue un sujet d’intérêt public autant chez les scientifiques et les universitaires qu’auprès de divers politiques, praticiens et activistes.

Dans le contexte actuel marqué par les annonces faites le 21 décembre 2019 à Abidjan par les chefs d’États ivoirien et français relatives à la réforme monétaire dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest Africaine (UEMOA), les prémices d’une réforme institutionnelle se sont imposées.

C’est au cœur de cette conscience collective que se positionne la Faculté des Sciences économiques et de Gestion (FASEG) de l’Université de Lomé qui a décidé d’organiser un colloque international intitulé «QUELLE MONNAIE POUR QUEL DÉVELOPPEMENT EN AFRIQUE DE L’OUEST : ECO 2020». Ce colloque se tiendra du 28 au 30 avril 2020 à l’université de Lomé. Réunir divers spécialistes et experts, professeurs, docteurs, doctorants, étudiants, personnes d’intérêt et des ayants cause est la motivation essentielle dudit Colloque.

Outre la présentation de travaux de recherches et l’exposé des positions de principe des personnalités et sociétés civiles africaines invitées, un des principaux résultats attendus du colloque de l’université de Lomé est l’établissement d’une feuille de route à soumettre aux Chefs d’Etats et de Gouvernements de la CEDEAO pour la mise en place de l’ECO, deux mois avant le Sommet décisif de la CEDEAO prévu en juillet 2020.

Comité scientifique 

Président : Prof. Kako NUBUKPO, Doyen de la FASEG de l’université de Lomé (Togo).

Membres : Denis ACCLASSATO (Benin), Akuété AGBODJI (Togo), Akilou AMADOU (Togo), Yao ASSOGBA (Canada), Mawuli COUCHORO (Togo), Adama DIAW (Sénégal), Christina DUARTE (Cap Vert), Aklesso EGBENDEWE (Togo), Kodjo EVLO (Togo), Augustin FOSU (Ghana), Charlemagne IGUE (Bénin), Mamadou KOULIBALY (Côte d’Ivoire), Carlos LOPEZ (Guinée Bissau),Wautabouna OUATARRA (Côte d’Ivoire), Idrissa OUEDRAOGO (Burkina Faso), Felwine SARR (Sénégal), Gervasio SEMEDO (Cap Vert), Pam ZAHANOGO (Burkina Faso), Martial ZE BELINGA (Cameroun).

APPEL A COMMUNICATION en pdf


Pour en savoir plus : 

Kako Nubukpo, “Eco et franc CFA : Quatre mariages et un enterrement”, Jeune Afrique le 22 janvier 2020.
Ndongo Samba Sylla, “Les Africains n’ont pas besoin d’une monnaie unique”, Le Monde le 19 janvier 2020.
Pierre Sané, “Lettre ouverte aux militants  anti CFA”, nettali.sn le 6 janvier 2020.
Collectif de personnalités africaines, “Réformes du franc CFA : pour un débat populaire et inclusif”, le 6 janvier 2020.
Demba Moussa Dembélé, “Avec l’Eco de Macron et OUattara, seul le nom change”, L’Humanité le 31 décembre 2019.

X