Panier

Colloque à l'occasion du tricentenaire de la naissance de Diderot (mars 2013)

Les actes de ce colloque sont publiés dans le numéro 374 de La Pensée.

 

Ami du paradoxe, Diderot fut à la fois le directeur de l’Encyclopédie et l’auteur d’improbables romans et de contes licencieux, célébrant ainsi les noces de la littérature et de la philosophie, jadis sacrifiées par Platon.

Fort de son matérialisme éclectique, ennemi de l’esprit de système, il développe en philosophe une libre enquête sur l’idée de matière qui nous invite à explorer tous ses champs d’application : philosophie naturelle, esthétique, éthique, politique. Sa liberté de ton et de style — textes littéraires, essais, traités, dialogues, théâtre, correspondance — incite à la suivre dans l’invention d’une langue inédite livrée à l’inauguration d’un gai savoir.

Programme

Jean-Claude Bourdin, professeur émérite de l’Université de Poitiers : Diderot, la langue de la philosophie.
Colas Duflo, professeur à l’Université de Picardie Jules Verne, spécialiste de la littérature et de la philosophie françaises du 18e siècle : Cohérence de Diderot.
Annie Ibrahim, responsable d’un séminaire au Collège International de philosophie à Paris ; GEMR : Le matérialisme de Diderot.
Jean-Pierre Jouffroy, peintre : Diderot et la peinture, le pour et le contre.
Franck Salaün, enseignant-chercheur à l’Université Paul-Valéry Montpellier-3 (Littérature française du 18e siècle, MCF-HDR) : Le langage politique de Diderot.
Véronique Le Ru, maître de conférences habilitée à diriger des recherches en philosophie à l’Université de Reims : Diderot, les sciences et l’Encyclopédie.
Clôture par Antoine Casanova, directeur de La Pensée.

Organisateurs:

La Pensée, Fondation Gabriel Péri, le Groupe d’études du matérialisme rationnel (GEMR), avec le soutien de la Société française d’Études du Dix-Huitième Siècle.

X