Skip to main content

©

Séance 5 du séminaire Face à la pandémie: des choix de société

Avec Stéphane Bonnery, Laurent Frajerman et Gaële Henri-Panabière.

Animatrice: Louise Gaxie

16 septembre 2021

Après 18 mois de pandémie, plusieurs constats peuvent être dressés. Les tenants des politiques néolibérales ont saisi l’occasion pour tenter d’imposer leurs logiques antérieures dictées par des choix économiques et inégalitaires. Présentées comme des mesures techniques, ces réformes seraient, selon eux, les seules possibles. Ces gouvernants sont ainsi dans l’incapacité d’inventer ou d’entendre d’autres orientations pour répondre aux immenses besoins éducatifs qui se sont encore accrus du fait de la crise sanitaire. Avec le recul des différentes phases de cette crise, quelles sont les conséquences sociales et pédagogiques des réformes mises en œuvre et de celles qui ont été tentées dans l’enseignement supérieur, dans l’école et le périscolaire, pour les personnels, les parents et pour les élèves ? Quels autres choix politiques seraient souhaitables ?

Avec :

  • Stéphane Bonnery, professeur en sciences de l’éducation à l’Université Paris 8, laboratoire CIRCEFT-ESCOL, auteur avec Etienne Douat (dir) de L’éducation au temps du coronavirus, La Dispute, 2020,
  • Laurent Frajerman, chercheur associé au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains, professeur agrégé d’histoire,
  • Gaële Henri-Panabière, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation à l’Université de Paris.

Animé par Louise Gaxie, directrice de la Fondation Gabriel Péri.

X